Logo Nails Up horizontal

Qui se cache derrière Nails Up ?

Prothésiste/Nail artist depuis 2010

J’ai atterri dans le monde de l’onglerie il y a 14 ans.

Avant ça ? J’ai passé un temps fou à chercher une activité qui me donnerait envie de me lever le matin, sans m’enfermer dans le piège du métro-boulot-dodo.

T’aurais vu la tête de mes proches…
Moi, dans le monde des paillettes et des trucs girly ?
Ils étaient carrément scotchés quand j’ai choisi ce taff !

Animée par l’envie de casser les codes

À l’époque, le marché français proposait uniquement des poses classiques : french, couleurs basiques ou nail art qui me faisait bâiller. Autant te dire que ce n’était pas du tout ma vibe ! J’étais loin des règles, je baignais dans l’ambiance street art et je kiffais les couleurs explosives. C’est là que je me suis dit “pourquoi pas me lancer?”.

Alors, en 2010, j’ai enfilé mes gants après avoir suivi une première formation basique en prothésie ongulaire (la méthode d’extension capsules à l’ancienne). Et je me suis dit que j’allais donner un coup de neuf à ce métier.

Un style décalé et impertinent

Assez rapidement, j’impose mon style décalé, dépareillé sur les 10 doigts (très américain) que personne n’osait encore arborer ici.
Il faut dire que je suis carrément maniaque : je vais au bout des détails, ce qui fait toute la différence dans le rendu final de mes créations.

J’ai initié pas mal de tendances sur le marché français (ex: style dépareillé, nail art wax, Big Bling) et de manières de mettre en valeur les poses, grâce à des techniques de prise de vue qui envoient !

L’aventure Nails Up

Grâce à tout ça, j’ai eu le plaisir d’être la première prothésiste ongulaire en France à attirer l’attention de grosses pointures étrangères (Valentino Beauty Pure, Vetro, NCLA Beauty, Trebosi, etc.).

J’ai pu collaborer avec des marques où même été invitée en tant que guest et membre du jury du concours International Nail Champions, en Suisse.

Formatrice depuis 2017

Au bout d’un moment, j’étais avide de partager ma passion. À la base, je suis autodidacte, j’ai tout appris par moi-même, le chablon notamment. Après plus de 7 ans à m’éclater avec ma clientèle, je me suis dit que le moment était venu de me former encore mieux, pour être au top pour mes élèves. C’est comme ça que j’ai empilé plus de 20 formations avec des pointures venues tout droit des pays de l’Est. Tu as peut-être déjà entendu parler d’Aleksandr Finko, Murieva Madina, Emi School ou Antonio Sacripante ? Bref, les maîtres du game, la crème de la crème.

Transmettre mon savoir sans peur de partager

Depuis 2019, je suis à la tête de mon propre centre de formation. Solitaire dans l’âme : je préfère bosser en solo, j’aime être dans ma bulle. C’est comme ça que, à moi seule, j’ai formé plus de 1000 élèves en 6 ans, qui ont débarqué de toute la France et souvent de l’étranger (ex: Espagne, Angleterre, Belgique, Afrique, Amérique Latine, DOM).

Si tu m’as lue jusqu’ici, tu commences à me cerner, je crois. Rebelle par nature, je ne suis pas fan des protocoles. J’adore enseigner de la manière la plus simple, fun et joviale possible. L’ambiance glaciale et trop carrée comme à l’école, tout ça, ce n’est pas mon délire. La meilleure récompense ? Voir mes élèves revenir en formation!